Solstice d’hiver

Posté dans : Blog, Partages vivants | 0

Voici donc le solstice d’hiver.
Voici donc ce moment spécial où la nuit est longue, où la noirceur pourrait nous faire croire que la mort rôde, mais non.
Elle est là comme à chaque instant, parfois lointaine, parfois toute proche, des images qui sont difficiles à voir et à regarder mais dans mon cœur, dans mon corps, à l’intérieur de ce qui est peut-être mon âme, la vie est là pour toujours.

Il suffit de la saisir, de me laisser surprendre, de danser une nouvelle ronde.
Je ne veux pas m’y tromper, l’hiver est là pour me faire sentir le vide, pour me laisser mourir en sachant que je renaîtrai, pour me permettre de créer du nouveau, de devenir plus moi-même, pour permettre au monde de continuer sa route, de danser une farandole, pour nous permettre de renouer les liens.

Oui, ça tourne dans ma tête, oui, ça tangue à gauche et à droite mais le sol est solide, toujours. Et le ciel ouvert vers l’infini.
Jamais je ne veux l’oublier, même quand la noirceur m’emporte, même quand elle semble ne plus vouloir refluer : la terre et le ciel sont là.

Entre eux, entre la terre et le ciel : les arbres.
Les arbres qui reçoivent la lumière d’en haut et la nourriture d’en bas, qui savent comment lâcher leurs feuilles et leurs fruits, qui se reposent pendant l’hiver pour reprendre le cycle au printemps.

Ils sont toujours vivants, le savez-vous ?
Comme je le suis, comme nous le sommes tous.

Alors, dans ce monde que j’aime tant mais qui déraille un peu, beaucoup, qui tourne dans un sens que je ne comprends pas, je lui offre mes prières, je lui offre ma grâce, je lui offre mon vide, pour que renaisse partout, autant que la vie me donne, pour que renaisse bientôt la vie, pour que la force d’agir me porte, m’emporte.

Nous sommes là, ensemble, et c’est ce qu’il y a de plus beau.
Nous sommes avec ceux qui souffrent, nous sommes avec ceux qui ont besoin d’aide.
Nous sommes dans la joie d’être vivants.

Alors, l’hiver trouvera son sens, alors le monde saura que chacun de nous en fait partie, alors la vie sera encore plus belle.
Alors, nous renaîtrons au printemps.