Les mots sont légers, profonds, sombres ou lumineux.
Jamais ils n’ont poids de vérité, i
ls ouvrent à celle de chacun.
Les mots vont et viennent, tranquilles.

Ils se frottent les uns aux autres, attendant d’être lus.

Ça va aller

Le renard qui mangeait des cacahouètes