Relations

Posté dans : Blog | 0

Face à une décision, un choix, une action à entreprendre, il est parfois difficile de trouver l’équilibre entre nos centres d’intérêt et nos valeurs, entre nous et les autres, entre aujourd’hui et demain, entre nos rêves et la réalité.

Il est utile, en vue d’unifier nos paradoxes et sortir du dilemme, d’observer les différents « niveaux » relationnels qui sont en jeu :

* Ma relation à moi-même
* Ma relation à l’autre
* Ma relation au groupe, à la/ma communauté
* Ma relation au monde, y compris la planète et ses habitants
* Ma relation au mystère, au grand tout

Je peux interroger les différents niveaux de façon globale, pour établir ce qui compte réellement dans mon existence, ou m’y intéresser à l’occasion d’un événement particulier.

Je peux faire le point régulièrement, pour observer si ma vie va dans les directions souhaitées.

Et ensuite, évaluer si certains rééquilibrages sont utiles ou nécessaires.

Mon attention peut-elle, doit-elle se porter prioritairement sur l’un ou l’autre des niveaux, délaissé pour le moment ?
Comment puis-je m’y prendre concrètement ?
De quoi ai-je besoin pour y arriver ?

Au cours de cette exploration, il n’y a pas d’autre intention que celle de chercher le juste et doux équilibre, pour nous-mêmes, pour les autres, et pour le monde.

De quelle façon est-ce que je souhaite m’engager dans la vie ?

Ce regard permet parfois, aussi, de mettre au jour les freins, les peurs, les habitudes, qui nous limitent dans la réalisation de nos projets, l’expression de notre créativité ou notre ouverture au monde.

D’un point de vue systémique, il permet de valoriser l’individu, au bénéfice de l’ensemble et de chacun.

(à suivre)

Nous sommes des animaux sauvages

Posté dans : Blog | 0
Nous sommes des animaux sauvages
Domestiqués de notre propre main
Nourris aux mamelles de la méfiance
Sevrés de nos pulsions charnelles
Pourtant !
Nous sommes des animaux sauvages
À la langue rugueuse, aux poils drus
Nous courrons et déchirons le ciel de nos ardeurs
Aux instincts premiers, aux besoins brûlants.
Vraiment !
Nous sommes des animaux sauvages
Sans limites quant à nos terrains de jeux
Nous aimons vivre et hurler et sauter
Sans qu’il faille nous indiquer la voie
Osant !
Nous sommes des animaux sauvages
Jamais repus de beauté, de vérité
Nous revenons en nous-mêmes, et nous créons
Jamais déçus, puisque toujours innocents
Vivants !
Nous sommes des animaux sauvages
Non seuls, mais en meute, en hordes
Nous voyageons et partageons les lieux
Non en propriétaires, mais en gardiens
Au vent !
Nous sommes des animaux sauvages
Libérés des cages, laisses, carcans
Nouvellement redevenus nous-mêmes
Libérés du joug de la stupeur
En avant !
Nous sommes des animaux sauvages
Vers le dedans et vers le dehors
Nous courons, dansons, ruons
Vers des espaces inconnus à dévorer
Encore !
Photo mur : Jeon Sang-O – Pixabay

Au revoir aux arbres

Posté dans : Blog | 0

Cet hiver, il est prévu de couper trente vieux arbres ici dans le domaine, principalement des hêtres.

Ça n’a pas été un choix facile, mais le processus de décision a été suffisamment long et intime pour que je sois convaincu que c’est un bon choix, après pas mal de casse l’hiver dernier dans cette zone, avec la souffrance actuelle des hêtres, et surtout la perspective de faire naître d’autres arbres aux mêmes endroits.

Passage de relais.

Convaincu aussi que le bois sera bien utilisé, grâce à la Sonian Wood Coop, qui valorise localement le bois de la Forêt de Soignes.

Une autre vie.

L’abattage débutera mercredi, et j’ai voulu leur dire un ultime au revoir, à ces arbres, les remercier, et leur souhaiter bon voyage. En cohérence avec ce que je crois : la nature et l’humain, en lien.

Nous nous sommes réunis ce dimanche matin à quelques-uns, ensemble, pour les honorer.

Dire au revoir aux arbres, se relier à la nature, peut-être dire au revoir à d’autres choses de notre vie.

Moment poétique, moment doux, moment partagé.

Voici l’ode que j’ai diffusée, là, au pied des grands maîtres, et que je dépose ici, en écho …

Vous êtes les arbres.
Les vieux. Les ancêtres.
Vous êtes le lien entre la terre et le ciel.
Branches. Tronc. Racines.
Vous venez de la terre et vous y retournez.
Comme nous tous.

Merci pour le chemin ici parcouru.
Merci pour l’oxygène, pour la danse des feuilles, pour le chant des branches et du vent.
Merci pour la lumière ajourée, pour les couleurs merveilleuses.
Merci pour la force, la douceur, pour vos années de labeur.
Merci d’avoir gardé votre dignité, et nos rêves.

Le temps est venu.
De vous dire au revoir.
De rendre grâce.
D’espérer que vous ferez d’autres heureux, sous d’autres formes, en d’autres lieux.

Les suivants viendront.
Nous en prendrons soin.
Nourrir la terre, protéger les plus petits, croire en l’avenir.

Nous pleurerons et nous rirons encore.
De nos souvenirs, de nouveaux défis, de grandir chacun à notre manière.
De nous tromper, de nous relever.
Nous vibrerons.
De chaque histoire et de chaque tour que nous joue la vie.

Ainsi vont les cycles.
Mort et renaissance.

C’est le moment.

Au revoir.
Merci.
Hourra !

#ceremonieaupieddesarbres #aurevoir #merci

Merci à Françoise, Anne-Chantal, Alexander, Patrick, Michel, Emmanuel, Guido, pour votre présence, et à celles et ceux qui ont soutenu à distance.

C’est un beau voyage

Posté dans : Blog | 0
Dans notre monde en perpétuel changement, dans nos contrées plombées par les enjeux financiers, les luttes de pouvoir et les violences plus ou moins visibles, je me demande parfois où agir, quels projets mener, quels autres soutenir.

Si propager de la poésie et du positif suffit, si honorer la nature fait suffisamment de place à l’humain, si prendre soin de l’humanité peut se faire sans abîmer notre environnement.

Je ne pense pas qu’il y ait de réponse définitive à ces questions, je n’en ai pas en tout cas, sauf celle de revenir à la vie. Prendre soin de la vie, en mouvement.

Hier, je consultais mon ostéopathe préféré pour une douleur au genou – problème de mouvement, donc, justement – et puis nous parlions, de la situation actuelle, des débats incessants, des oppositions, de l’ombre et de la lumière. Et j’en revenais à ça : remarquant que depuis mars dernier, malgré deux premiers mois très solitaires – ou grâce à eux – j’ai changé ma perception des liens.

J’aime la vie. Et si j’aime la vie, j’aime les gens. Les personnes.

C’est simple, mais au magasin demander : comment cela va pour vous ?
C’est simple, mais garder le contact avec celles et ceux que j’aime.
C’est simple, mais nouer de nouveaux liens, pour ouvrir mon cœur et mon esprit. Pour partager.
C’est simple, mais soutenir, là où je peux.

Après mes études d’ingénieur de gestion, j’ai suivi une année de philosophie à l’université. Pas le plus grand pied que j’ai pris dans ma vie, mais une question était déjà là, et revient régulièrement dans mes pensées :

L’Homme (L’Humain) fait-il partie de la nature ?

C’est une question immense. Complexe.
Nous sommes le résultat de l’évolution, donc une création de la nature ?
Si nous en faisons partie, nos propres créations aussi ?
Quid alors des créations humaines qui polluent et détruisent ?
Pourquoi nous éloignons-nous des autres espèces ?
Ou alors, nous n’en faisons pas partie ?
Mais alors ?

Je ne crois pas qu’il faille conclure.
Finalement, ce qui compte, c’est explorer.
Cette question-ci, et bien d’autres.

Des questions qui me ramènent souvent à :

Qui suis-je ?
Qui sommes-nous ?

De larges questions. Qui me brouillent parfois l’esprit un instant, puis me réchauffent le cœur.
Parce que me poser ces questions signifie que Je suis, que Nous sommes.

Je suis.
Nous sommes.

Voilà qui est simple.

Peut-être sont-ce des réponses. Ou des questions. Ou des étapes.

Des étapes sur le chemin de la vie.
Se reconnaître soi, unique.
Nous reconnaître, nous, tous, ensemble.

Voguer de soi à l’autre. De l’autre à soi. Des autres au Soi.

C’est un beau voyage.
Le vent souffle parfois et on frissonne.
Parfois on peine.
Parfois on se serre les coudes, on se tient la main, on voyage ensemble.
C’est rassurant.
C’est fort.
C’est bon.
C’est la vie.

En avant pour le mystère !

Posté dans : Blog | 0
Le cycle est inépuisable. Une année se termine. Une autre commence.

Le dates, les années, sont des conventions humaines, établies il y a longtemps, mais dans toutes les cultures, il est question de ceci : s’arrêter, regarder en arrière, faire le point, remercier, dire au revoir, imaginer l’avenir, décider, espérer, se réjouir de ce qu’il reste à vivre.

Alors, j’en profite.

Quelle année, 2020, quand même !

Je suis convaincu que la vie est un vaste mystère, mais cette année 2020, je lui accorde le grand pompon.

En tout cas concernant l’expérience de ma propre vie.

Être malade d’une maladie qu’on connaît à peine, dont l’existence même est débattue, puis des maux divers, un repli forcé, des liens interrompus, le retour à l’intérieur, de bien des façons, puis l’espoir, les doutes, les maux encore, puis l’espoir de nouveau, marcher, respirer, courir, me remettre en forme, trouver des plaisirs nouveaux, réaliser des rêves, renouer, dénouer, travailler, collaborer, jusqu’à une création de trois ans qui s’en va voguer dans le monde, et en recevoir, déjà, les premiers échos …

Oui, 2020 a vécu. M’en a fait voir de toutes les couleurs.

J’imagine que je ne suis pas le seul.

Et voilà déjà 2021 qui pointe le bout de son nez ! Teintée, elle aussi, d’inconnu.

Que puis-je connaître de l’avenir ?

Une vision. Des visions. Des rêves. Des projets. Une intention.

Au final, le mystère décidera. Et je m’adapterai.

J’essayerai. Parce qu’il m’arrivera de douter à nouveau, de trembler, de crier, de pleurer, de rire.

De vivre.
Toutes les couleurs.
De l’arc-en-ciel.
De la nature.
De mon cœur.

Merci à toutes celles et à tous ceux que j’ai croisés, rencontrés, embrassés en 2020.
Qui m’ont soutenu, sollicité, confronté, émerveillé.

De près, de loin, de travers.

Merci à ce qui viendra.

Go 2021 … En avant pour le mystère !

Interview-Podcast – Se relier à la nature grâce à L’Oracle de la Forêt de Soignes

Posté dans : Blog | 0

On parle de L’Oracle de la Forêt de Soignes à la radio et en podcast !

Une petite demi-heure d’interview menée par Eric WM Cooper, dans laquelle Amir et moi parlons de la Forêt de Soignes et de notre processus de création, animés par l’intention d’honorer la nature et de se laisser inspirer par elle.

Toujours chouette de pouvoir mettre des mots sur notre travail !

À écouter librement ici : https://bit.ly/37pH5Y2

#inspirationdelanature
#creation #partage
#loracledelaforetdesoignes #foretdesoignes

1 2 3 4 20