Au bouleau …

Posté dans : Blog | 0

Au bouleau, quelle que soit sa branche,
ou sur les planches,
l’arbre ne pratique jamais la langue de bois.

Un peu plié, il se libère de ses chênes.
Pour ralentir, il frêne.

Même quand ça s’écorce,
hêtre ou ne pas hêtre,
il prend Racyne (en exemple) et,
bourgeons en tête, il repart d’une feuille blanche.

La sève monte alors.
Jusqu’au mi-stère.